Les Archives du Pas-de-Calais (Pas-de-Calais le Département) - Le 23 août 2017 - 11h51
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les Archives du Pas-de-Calais (Aller à l'accueil)

Pour pouvoir visualiser l'animation, vous devez télécharger le plugin Adobe Flash Player.

Flux RSS

Vous êtes dans : Archives > Activités culturelles > Chroniques de la Grande Guerre

Chroniques de la Grande Guerre

Le Pas-de-Calais est l'un des département les plus éprouvés par les ravages de la première guerre mondiale.

C'est pourquoi, à l'occasion du centenaire, les archives commémorent ce triste anniversaire en vous proposant une nouvelle rubrique dédiée à toutes nos publications sur ce sujet : articles thématiques ou anniversaires, ateliers du service éducatif, mais aussi expositions virtuelles ou actualités des projets et commémorations.

Parcourez également notre Éphéméride retraçant jour après jour les événements internationaux et locaux, ainsi que les témoignages des acteurs de cette époque dans À l'écoute des témoins.

Portrait de cinq soldats disposés derrière des obus comportant les inscriptions suivantes : AS. Honneur. Lens. Aux. 33e équipe. Carvin. Artificiers. Les.

La prise de la cote 70 à Lens par les Canadiens

Occupée dès le 4 octobre 1914, Lens devient une ville de garnison, rassemblant douze mille hommes de troupes. Les Allemands s’installent sur deux hauteurs proches de la ville, la cote 70, au nord,...

Lire la suite
Photographie noir et blanc montrant des hommes, des femmes et des enfants regroupés autour d'une charrette chargée de nombreux meubles et bagages.

La guerre chimique gagne l’Artois

Le 30 juillet 1917, la Mission Française attachée à l’armée britannique alerte les autorités locales : de nouvelles opérations sont imminentes et il faut au plus vite mettre en sécurité les popula...

Lire la suite
Tableau couleur montrant des soldats en train de se battre devant un château.

Les spahis, héros indigènes des batailles d’Artois

Le 29 juillet 1917, les généraux Leconte, commandant le 33ième corps d’armée, et Guillemot, commandant la 77ième division d’infanterie, reconnaissent, par ordres respectifs n° 1072/1 et 534, la va...

Lire la suite
Photographie noir et blanc montrant un groupe de soldats positionné autour d'une mitraillette.

Les fusillés pour l’exemple

Dès 1914, l’armée française, comme celles des autres belligérants, est confrontée aux premiers refus d’obéissance. En effet, la dureté des conditions de vie pousse les soldats à la rébellion. Puis...

Lire la suite
Photographie noir et blanc montrant un quartier de maisons en ruine.

Bilan de la bataille d’Arras

Au-delà d’être une bataille de diversion (offensive principale menée par les Français sur le chemin des Dames), les objectifs de la bataille d'Arras d’atteindre la frontière belge via les villes d...

Lire la suite
Carte représentant la région de Cambrai à Bullecourt.

La deuxième bataille de Bullecourt

L’échec de l’offensive du général Nivelle sur le Chemin des Dames incite les Français à demander à leurs alliés de relancer les attaques sur un front de vingt-cinq kilomètres autour d’Arras, alors...

Lire la suite
Carte postale couleur montrant une rue bordée de maisons.

La première bataille de Bullecourt

La première bataille de Bullecourt est l’une des composantes de la bataille d’Arras, menée par les armées britanniques du 9 avril au 16 mai 1917, en soutien de l’offensive française du Chemin des...

Lire la suite
Photographie noir et blanc montrant des soldats sur un champ de bataille.

La prise de la crête de Vimy par les Canadiens

Rare exception dans cette guerre de position, l’offensive canadienne lancée contre la crête de Vimy le 9 avril 1917 est une victoire incontestable. En deux jours, les 20 000 hommes des quatre divi...

Lire la suite
Aquarelle couleur montrant des soldats s'élançant sur un terrain accidenté, devant un tank. À l'arrière plan, des explosions.

La bataille d'Arras

Pendant les quatre jours qui précèdent l’offensive, les Britanniques écrasent les forces allemandes sous un déluge d’obus de tout calibre. Les bombardiers du Royal Flying Corps effectuent des atta...

Lire la suite
Photographie noir et blanc montrant un soldat assis sous des arcades, en train de lire un journal devant des amas de gravier.

La préparation de la bataille d’Arras

La bataille d’Arras est une opération britannique, canadienne, australienne, néo-zélandaise et terre-neuvienne qui s’est déroulée à Arras du 9 avril au 16 mai 1917. Elle est l’une des principales...

Lire la suite
Photographie noir et blanc d'un bâtiment détruit.

La compagnie des mines de Béthune pendant la Première Guerre mondiale

D’octobre 1914 à l’été 1918, la compagnie des mines de Béthune est sous le feu permanent des bombardements allemands, qui détruisent la plupart de ses installations telles que la rotonde [note 1] ...

Lire la suite
Carte couleur annotée de lignes de front datées.

La ligne Hindenburg et l'opération Alberich

Après avoir obtenu le commandement suprême à la fin du mois d’août 1916, Paul von Hindenburg et Erich Ludendorff décident de construire une nouvelle ligne fortifiée, plus courte et plus facile à d...

Lire la suite
Photographie noir et blanc montrant une foule de soldats.

L’engagement des troupes portugaises dans le Pas-de-Calais

L’historiographie de la Grande Guerre omet souvent d’évoquer l’engagement des troupes portugaises sur le sol français. Débarqué en France en tant qu’allié historique du Royaume-Uni et arrivé dans...

Lire la suite
Affiche imprimée sur laquelle on lit : État-major de la région Nord. Arrêté relatif à la taxation de la chicorée. Le général commandant la Région du Nord : vu la loi du 20 avril 1916 sur la taxation des denrées ; vu les instructions interministérielles en date du 8 mai 1916 relatives à l'application de cette loi et déléguant au Général Commandant la Région du Nord le droit de taxer les denrées ; vu mes propositions adoptées par la conférence interdépartementale réunie le 14 février 1917 à Boulogne ; vu les propositions du préfet du Pas-de-Calais ; vu les instructions du Ministre du Ravitaillement en date du 19 mars 1917 ; arrête : article 1er : Le prix maxima de vente de la racine de chicorée est fixé à 72 francs les 1000 kilos. Ce prix s'entend pour la marchandise prise chez le cultivateur. Article 2 : Le présent arrêté entrera en vigueur à partir du 10 avril 1917. Article 3 : Toute infraction au présent arrêté sera relevée et poursuivie conformément aux dispositions de la loi du 20 avril 1916. Article 4 : Messieurs le Préfet, les Sous-Préfets, Maires, Commandant de Gendarmerie, Commissaires de Police et les Agents de la répression des fraudes sont chargés, chacun en ce qui le concerne, d'assurer l'exécution du présent arrêté. Boulogne-sur-Mer, le 4 avril 1917. Le Général de Division Eydoux, Commandant la Région du Nord, Eydoux.

La chicorée s’en va-t-en guerre

Le régime fiscal imposé aux Français depuis le début du conflit est critiqué de manière récurrente et la remise en cause de la politique financière du pays se fait avec de moins en moins de retenu...

Lire la suite
Photographie noir et blanc montrant un homme de profil en train de biner un champ.

La mise en culture des terres abandonnées

La baisse de la production agricole est l’une des préoccupations majeures des autorités. Sans ressources suffisantes, il est impossible d’entretenir l’armée, et donc de gagner la guerre. C’est pou...

Lire la suite

L'Europe s'engage

archivespasdecalais.fr est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Pas-de-Calais avec le Fonds Européen de Développement Régional. (FEDER)

Vue en coupe d'un pont sous-marin.

copyright 2011 Pas-de-Calais le Département / Archives départementales | Mentions légales | Crédits