Les Archives du Pas-de-Calais (Pas-de-Calais le Département) - Le 20 août 2018 - 03h55
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les Archives du Pas-de-Calais (Aller à l'accueil)

Pour pouvoir visualiser l'animation, vous devez télécharger le plugin Adobe Flash Player.

Flux RSS

Vous êtes dans : Archives > Activités culturelles > Chroniques de la Grande Guerre > À l'écoute des témoins > 1918 > Le 1er août 1918 : rencontre des ministres alliés du Ravitaillement à Boulogne-sur-Mer

Le 1er août 1918 : rencontre des ministres alliés du Ravitaillement à Boulogne-sur-Mer

Le 1 août 2018

Depuis 1915, afin de faire face aux pénuries alimentaires notamment, les mesures de rationnement se succèdent. Le 1er mai 1918, une carte individuelle de rationnement se substitue aux différentes cartes précédemment existantes. Nul n'est ainsi épargné.

Parallèlement, les pouvoirs publics organisent le ravitaillement pour les civils des régions sinistrées ou occupées. Les denrées sont acheminées principalement depuis le Royaume-Uni et les États-Unis. Le 1er août 1918, les ministres du Ravitaillement français, américain, anglais et italien se réunissent à Boulogne-sur-Mer pour mettre en place les instances internationales de régulation et de coordination des importations alimentaires.

 

Les ministres alliés du Ravitaillement à Boulogne

M. Boret, ministre du Ravitaillement, accompagné de M. Vilgrin, sous-secrétaire d'État au Ravitaillement ; Hoover, ministre du Ravitaillement des États-Unis ; Crispi, ministre du Ravitaillement d'Italie, et de leurs secrétaires, sont arrivés aujourd'hui dans notre ville par la malle, venant d'Angleterre où ils se sont rencontrés avec le ministre du Ravitaillement anglais, pour constituer un conseil interallié du ravitaillement et établir un comité qui s'occupera des importations alimentaires.

Ces hauts personnages ont été reçus et salués à l'arrivée du bateau par MM. Robert Leullier, préfet du Pas-de-Calais, Buloz, sous-préfet de Boulogne et le commandant Rousse, commandant de la marine.

Avant de regagner Paris, ils ont déjeuné au buffet de la gare maritime où ils ont retenu à leur table le préfet et le sous-préfet de Boulogne.

Au début du déjeuner, simplement, M. Boret sortit son portefeuille et en retira sa carte d'alimentation, découpa son ticket de pain et le donna au garçon. Tous les convives, ministres étrangers, préfet et attaché firent de même, et sortirent leur ticket de leur poche, donnant ainsi un utile exemple de l'observation des restrictions auxquelles le pays s'est volontairement soumis.

M. le Préfet a profité du passage du ministre du Ravitaillement général à Boulogne pour l'entretenir des difficultés qu'il est obligé de résoudre, chaque jour, pour l'alimentation du département, en farine particulièrement, en pommes de terre et en denrées alimentaires.

M. Boret a écouté avec une particulière bienveillance les si justes observations du préfet et a promis de faire tous ses efforts pour que les courageuses populations de ce département si éprouvé du Pas-de-Calais souffrent le moins possible de la difficile situation qu'il faut encore traverser pendant quelques jours.

Le Télégramme (vendredi 2 août 1918)

Evénements relatifs

Le 18 octobre 1914 : ravitaillement et exode

Le 18 octobre 1914 : ravitaillement et exode

L'afflux massif d'exilés provoque, dès les premiers mois de la guerre, de réelles difficultés lo...

Le 18 octobre 2014 Le 18 octobre 1914 : ravitaillement et exode
Le 11 juin 1917 : la carte du pain

Le 11 juin 1917 : la carte du pain

En ces temps de guerre, les denrées premières comme le sucre, le beurre, la viande, le lait et l...

Le 11 juin 2017 Le 11 juin 1917 : la carte du pain
Le 1er décembre 1917 : la carte du pain vue par la presse

Le 1er décembre 1917 : la carte du pain vue par la presse

Les restrictions alimentaires se font cruellement sentir depuis le début du conflit, en raison d...

Le 1 décembre 2017 Le 1er décembre 1917 : la carte du pain vue par la presse

Articles relatifs

L'Europe s'engage

archivespasdecalais.fr est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Pas-de-Calais avec le Fonds Européen de Développement Régional. (FEDER)

Vue en coupe d'un pont sous-marin.

copyright 2011 Pas-de-Calais le Département / Archives départementales | Mentions légales | Crédits