Les Archives du Pas-de-Calais (Pas-de-Calais le Département) - Le 22 novembre 2019 - 17h46
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les Archives du Pas-de-Calais (Aller à l'accueil)

Pour pouvoir visualiser l'animation, vous devez télécharger le plugin Adobe Flash Player.

Flux RSS

Vous êtes dans : Archives > Activités culturelles > Un document à l'honneur > La restauration d'un terrier du domaine d'Avesnes-le-Comte

La restauration d'un terrier du domaine d'Avesnes-le-Comte

La commune d'Avesnes-le-Comte a la chance d'avoir conservé un riche fonds d'archives anciennes, dont le clou est certainement un terrier réalisé à l'aube du XVIIe siècle. Cet imposant document, fragilisé par le temps, a été confié aux mains expertes de l'atelier de restauration des archives départementales.

Description du terrier

Ce document se présente comme un énorme registre de plus de 10 kg et de 43 cm sur 35 cm d'envergure.
La reliure, solide, est composée de deux ais de chêne recouverts de cuir de veau brun. On aperçoit encore, sur les plats, les décors estampés à froid comprenant un double encadrement de cinq filets droits comblés par une double roulette ornée, avec au centre un losange réalisé par une roulette ornée encadré de trois filets droits. Chaque plat comporte cinq ferrures de laiton destinées à protéger l'ouvrage.
De petites bandes métalliques en laiton protègent aussi chaque extrémité des arêtes et des angles. À l'origine, il existait certainement une sangle de serrage en cuir ou une courroie de fermeture.

L'ensemble des cahiers, formant les 580 folios de papier du terrier, sont cousus entre eux et collés, au niveau du dos, par cinq double-nerfs.
Le dos porte, d’ailleurs, une sangle rivée de trois boulons et clouée par des tenons en laiton sur les plats. Les coiffes qui ne forment qu'un avec les tranchefiles sont réalisées avec des lacets de cuir blanc.

En outre, quatre plans entoilés et aquarellés, où apparaissent les terres dépendantes de la seigneurie d'Avesnes-le-Comte, y étaient rattachés.

Les opérations de restauration

Ce précieux ouvrage a été déposé aux archives départementales dans un état de détérioration importante : le dos était déchiré et comportait d'importantes lacunes ; certaines pages étaient perforées à cause de la corrosivité et de l'acidité de l’encre métallo-gallique ; et l'ensemble était défraîchi par les outrages du temps.

De nombreuses opérations se sont donc succédées afin de lui rendre sa splendeur d'antan : 

  • les pages ont été nettoyées par gommage et restaurées avec du papier chiffon ; les plus fragiles se sont vues consolidées par du papier japon, à la fois très fin et résistant ;
  • de nouvelles claies en papier de chanvre épais ont été posées pour renforcer le dos de la reliure et bien maintenir les ais en bois ;
  • le cuir de la reliure, devenu sec et cassant, a été nourri, comblé et lustré ;
  • une couvrure en demi-veau de la couleur la plus proche de l'original avec fouettage a été réalisée ;
  • de nouvelles tranchefiles ont également été conçues avec des nouveaux lacets de cuir blanc ou restaurées comme à l'origine.

Les plans ont été séparés de l’ensemble, dépliés et nettoyés puis placés dans des pochettes de polyéthylène téréphtalate, afin de les conserver dans des conditions optimales.

Au fait, qu’est-ce qu’un terrier ?

Un terrier est un registre contenant le dénombrement des personnes et la description des terres qui relèvent d'une seigneurie, mais aussi les lois et usages, et les droits et obligations auxquels sont soumis les tenanciers. Certains terriers comportent des plans représentant la répartition des terres au sein d'une seigneurie : les plans terriers.

À l'époque où notre terrier a été rédigé, la seigneurie d'Avesnes-le-Comte dépend directement des archiducs Albert et Isabelle d’Autriche, héritiers du comté d'Artois. Le règne de ce couple sur les Pays-Bas méridionaux, de 1598 à 1621, est une période de paix et de prospérité, notamment pour l'Artois et pour le bourg d'Avesnes-le-Comte.

Le présent terrier a donc été établi par le receveur Adrien Carpentier à la demande, semble-t-il, de Lambert Morel, seigneur de Tangry et gouverneur d'Avesnes-le-Comte. Il lui a certainement fallu plusieurs années d'enquêtes pour finaliser ce vaste terrier, officiellement achevé en 1613 [note 1].
Il contient la description de 1 460 tenures situées sur le terroir d'Avesnes-le-Comte et des villages environnants.
Placée au début du registre, une table alphabétique des noms et surnoms de tous les tenanciers permet au lecteur de se repérer aisément dans cet impressionnant volume.

Il paraît inutile de préciser quel intérêt inestimable ce document apporte à l'onomastique et plus spécifiquement à l'histoire d'Avesnes-le-Comte sous l'Ancien Régime. Les soixante derniers folios composent la partie "cartulaire" du registre, où l'on trouve les lois, les usages, ainsi que les rapports et dénombrements de la seigneurie.

Ce document, coté E-dépôt 63 CC 4, a été présenté lors des journées européennes du patrimoine, au centre Mahaut-d’Artois, à Dainville.

[note 1] On relève également plusieurs fois l'année 1615, dans les derniers folios du registre.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

La question ci-dessous nous permet de vérifier que ce formulaire n’est pas rempli par un automate. Merci d'y répondre.

L'Europe s'engage

archivespasdecalais.fr est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Pas-de-Calais avec le Fonds Européen de Développement Régional. (FEDER)

Vue en coupe d'un pont sous-marin.

copyright 2011 Pas-de-Calais le Département / Archives départementales | Mentions légales | Crédits