Les Archives du Pas-de-Calais (Pas-de-Calais le Département) - Le 25 août 2019 - 18h16
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les Archives du Pas-de-Calais (Aller à l'accueil)

Pour pouvoir visualiser l'animation, vous devez télécharger le plugin Adobe Flash Player.

Archives en ligne Documents numérisés

Instruments de recherche

Accès direct :

Deux adresses :

Centre Mahaut-d'Artois
Archives anciennes et modernes (dont registres paroissiaux et d'état civil)
1, rue du 19 mars 1962
62000 DAINVILLE
FRANCE
Tél. : +33 (0)3 21 71 10 90
Du lundi au vendredi, de 9h00 à 17h00
(interruption du magasinage de 11h30 à 13h30)

Centre Georges-Besnier
Archives contemporaines, presse
12, place de la Préfecture
62000 ARRAS
FRANCE
Le lundi et mardi, de 9h00 à 17h00
(interruption du magasinage de 11h30 à 13h30)

Attention : En raison d'une défaillance technique, ce site est momentanément indisponible aux personnes à mobilité réduite

Plans d'accès

Nous envoyer un courriel

Flux RSS

Vous êtes dans : Archives > Anniversaires > 17 août 1850 : décès de José de San Martín à Boulogne-sur-Mer

17 août 1850 : décès de José de San Martín à Boulogne-sur-Mer

Le 17 août 2019

Homme politique et militaire argentin, José de San Martín est l’un des principaux artisans de l’indépendance de plusieurs pays d’Amérique du Sud, alors possessions espagnoles.

Sa famille s’installe en Europe quelques années après sa naissance en Argentine, en 1778. Il sert dans l’armée espagnole et participe à plusieurs campagnes contre l’Angleterre, le Portugal et les troupes napoléoniennes.

Le Libertador

En 1812, il rentre à Buenos Aires et intègre le mouvement indépendantiste. Il contribue en 1816 à l’unification des provinces du Rio de la Plata (future Argentine). L’année suivante, à la tête d’une armée de 5 000 hommes, il libère le Chili dont l’indépendance est proclamée le 12 février 1818.

Fort de cette victoire, le Libertador marche sur Lima, en ayant sous ses ordres une armée de 4 000 hommes, argentins et chiliens. Son combat aboutit à l’indépendance du Pérou le 28 juillet 1821. Nommé "Protecteur" du Pérou, il gouverne pendant un an, avant de démissionner à la suite de querelles internes.

Il se retire en France et s’éteint le 17 août 1850, à Boulogne-sur-Mer. En son honneur, on donne le nom de Boulogne-sur-Mer à une ville d’Argentine.

Acte de décès de José de San Martín, le 17 août 1850 à Boulogne-sur-Mer.

L'an mil huit cent cinquante et le dix huit août à onze heures du matin, par devant nous, soussigné, Adjoint délégué du Maire de la ville de Boulogne-sur-mer, sont comparus François Xavier Rosales, chargé d'affaires du Chili en France, demeurant à Paris, âgé de quarante neuf ans, ami du dénommé ci-après, et Adolphe Gérard, Avocat, âgé de quarante cinq ans, demeurant à Boulogne-sur-mer, également ami du dénommé ci-dessus, lesquels nous ont déclaré que José de San Martin, Brigadier de la confédération Argentine, Capitaine général de la République du Chili, Généralissime et Fondateur de la Liberté du Pérou, demeurant à Boulogne, né à Yapeyú, province de Misions (confédération Argentine), âgé de soixante douze ans cinq mois et vingt-trois jours, veuf de Remedios Escalada, fils du colonel Juan de San Martin, Gouverneur de la susdite province de Misions, et de Francisca de Matorras, tous deux décédés, est décédé hier à trois heures du soir en son domicile, grande rue, 105, ainsi que nous nous en sommes assuré. Après lecture, les comparus ont signé.

Signé le chargé d'affaires du Chili F. X. Rosales, Cazin, A. Gérard.

Archives départementales du Pas-de-Calais, 3 E 160/381.

L'Europe s'engage

archivespasdecalais.fr est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Pas-de-Calais avec le Fonds Européen de Développement Régional. (FEDER)

Vue en coupe d'un pont sous-marin.

copyright 2011 Pas-de-Calais le Département / Archives départementales | Mentions légales | Crédits