Les Archives du Pas-de-Calais (Pas-de-Calais le Département) - Le 26 mai 2019 - 19h19
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les Archives du Pas-de-Calais (Aller à l'accueil)

Pour pouvoir visualiser l'animation, vous devez télécharger le plugin Adobe Flash Player.

Archives en ligne Documents numérisés

Instruments de recherche

Accès direct :

Deux adresses :

Centre Mahaut-d'Artois
Archives anciennes et modernes (dont registres paroissiaux et d'état civil)
1, rue du 19 mars 1962
62000 DAINVILLE
FRANCE
Tél. : +33 (0)3 21 71 10 90
Du lundi au vendredi, de 9h00 à 17h00

Centre Georges-Besnier
Archives contemporaines, presse
12, place de la Préfecture
62000 ARRAS
FRANCE
Le lundi et mardi, de 9h00 à 17h00
Attention : En raison d'une défaillance technique, ce site est momentanément indisponible aux personnes à mobilité réduite

Plans d'accès

Nous envoyer un courriel

Flux RSS

Vous êtes dans : Archives > Anniversaires > 9 mai 1920 : Journée nationale des mères de familles nombreuses

9 mai 1920 : Journée nationale des mères de familles nombreuses

Le 9 mai 2019

L’inquiétant constat du déclin de la natalité

Le déclin de la natalité en France, à la fin du XIXe siècle, a suscité de nombreuses inquiétudes et donné lieu à la naissance de plusieurs mouvements familiaux et natalistes, tels que l’Alliance nationale pour l’accroissement de la population française, créée en 1896 par le docteur Jacques Bertillon.
Cet organisme, qui deviendra plus tard l’Agence nationale contre la dépopulation, formule très vite le projet d’instituer une fête de l’enfance, cérémonial destiné à glorifier les familles nombreuses. C’est aussi dans cette optique que l’Union fraternelle des pères de familles méritants d’Arras, société de secours mutuels fondée en 1904 par Prosper Roche, inscrit dans ses statuts l’organisation d’une journée annuelle pour remettre des récompenses de haut mérite maternel, cérémonie qui a lieu pour la première fois le 10 juin 1906.

Origines américaines

L’envoi massif de courriers de soldats américains pendant la Première Guerre mondiale contribue à faire connaître et populariser leur fête annuelle du Mother’s Day, née en 1911 aux États-Unis grâce à Anna Jarvis. Célébrée dans tous les États, elle est proclamée officiellement comme fête nationale le 9 mai 1914 par le président Woodrow Wilson, fixée au deuxième dimanche de mai. Le concept est peu après adopté par d’autres pays anglo-saxons.

S’en inspirant, la ville de Lyon organise une Fête des mères le 16 juin 1918. Destinée à mettre à l’honneur les mères de famille nombreuses, elle est due à l’initiative du lieutenant-colonel La Croix-Laval et d’Auguste Isaac, président de la chambre de commerce de Lyon, fondateur de l’association La Plus Grande Famille.

Une fête institutionnalisée

En raison de son succès, la commission d’assurance et de prévoyance de la Chambre des députés décide d’examiner un projet de Journée des mères, qu’elle confie à un comité composé de La Plus Grande Famille, de la Ligue des pères et mères de familles nombreuses, de l’Alliance nationale et de la ligue Pour la vie. Les commissions parlementaires consultées hésitant entre la création d’une journée des mères sur le modèle américain et une célébration promouvant la maternité, Auguste Isaac, ministre du Commerce du cabinet Millerand et président du Conseil supérieur de la natalité, obtient à l’unanimité du comité le choix d’une Journée nationale des mères de familles nombreuses.

D’abord fixée au 15 août 1919, celle-ci est finalement reportée au 9 mai 1920, pour honorer les familles nombreuses et surtout convaincre les citoyens que le devoir de perpétuer la Patrie est aussi impératif que celui de la défendre. Ceux-ci sont invités à tout mettre en œuvre pour garder au pays sa pleine indépendance et maintenir une population assez nombreuse pour pouvoir exploiter toutes ses richesses et tenir l’ennemi étranger en respect.

La journée du 9 mai 1920 est également une journée de collecte et de vente d’insignes, semblable à celles qui ont eu cours durant la guerre pour diverses œuvres ; les fonds récoltés sont employés à la distribution de récompenses.

Membre du gouvernement, Jules-Louis Breton, ministre de l’Hygiène, de l’Assistance et de la Prévoyance sociale, crée une médaille de la famille française le 26 mai 1920. La première cérémonie de remise a lieu le 19 décembre 1920 devant près de 7 000 personnes au Trocadéro.

L'Europe s'engage

archivespasdecalais.fr est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Pas-de-Calais avec le Fonds Européen de Développement Régional. (FEDER)

Vue en coupe d'un pont sous-marin.

copyright 2011 Pas-de-Calais le Département / Archives départementales | Mentions légales | Crédits