Les Archives du Pas-de-Calais (Pas-de-Calais le Département) - Le 23 juin 2017 - 22h06
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Les Archives du Pas-de-Calais (Aller à l'accueil)

Pour pouvoir visualiser l'animation, vous devez télécharger le plugin Adobe Flash Player.

Flux RSS

Vous êtes dans : Archives > Chercher dans les archives > Fiches méthodologiques > Rechercher un état signalétique des services

Rechercher un état signalétique des services

Les registres matricules du recrutement du Pas-de-Calais (sous-série 1 R) sont versés aux archives départementales par le bureau central d’archives administratives militaires de Pau et leur collection s’accroît chaque année.

Pour qui ?

Tenus à partir de 1865-1866 dans le Pas-de-Calais, ils prennent en compte tous les conscrits qui ont été recensés dans ce département et trouvés bons pour le service : on n'y trouvera donc pas les hommes qui ont tiré un bon numéro et ont échappé au service avant 1905, ni les réformés, ni les morts avant l'âge du recensement.

Les élèves des écoles spéciales militaires n'y figurent normalement pas non plus. En revanche les engagés volontaires, très nombreux sous la IIIe République, ont été inscrits, dès lors que leur engagement a anticipé le temps de leur incorporation, à 21 ans passés. Les registres, tenus par l'administration de la guerre, étant versés après le 92e anniversaire des hommes, on devra consulter le bureau central d'archives administratives militaires, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), pour connaître la "carrière" militaire des conscrits les plus jeunes.

Comment chercher ?

L'accès aux états signalétiques des services se fait par l'intermédiaire de répertoires alphabétiques annuels des classes où est noté le numéro de matricule au recrutement de chaque conscrit. Ce numéro renvoie à un registre où sont consignés les états de services de 500 conscrits de la même classe. On trouve généralement à la fin de chaque répertoire les noms des conscrits dont l’incorporation a été repoussée mais que l’administration militaire a inscrit dans leur classe théorique, avec mention de l’année réelle d’incorporation.

Les feuillets matricules individuels sont composés comme suit :

  • état civil du conscrit,
  • "carrière" militaire (durant le service, dans la réserve et la territoriale), campagnes éventuelles, grades, décorations (parfois oubliées) et citations (irrégulièrement transcrites),
  • maladies et blessures,
  • éléments du casier judiciaire,
  • adresses après le départ de la caserne ou la démobilisation.

En raison des données à caractère médical que recèlent certains feuillets et en application du code du patrimoine, la consultation de ces documents peut être soumise à une délai de 120 ans à compter de la date de naissance et est donc contrôlée : elle doit faire l'objet d'une demande particulière, accordée si le chercheur signe un engagement écrit de discrétion à l'égard de ce qui touche la vie privée des conscrits (on n'oubliera pas non plus que certains faits délictueux et certaines condamnations ont pu être amnistiés).

La recherche dans les registres matricules suppose que l'on connaisse l'année de naissance du conscrit : sans ce renseignement de base, il est quasiment impossible de poursuivre l'enquête.
En revanche, ne pas savoir le lieu exact de naissance du soldat n'empêche pas de retrouver sa trace.

Trois bureaux de recrutement existaient dans le Pas-de-Calais :
Arrondissement de naissance ou de résidence Bureaux de recrutement
Arras Arras
Béthune Béthune
Boulogne-sur-Mer Saint-Omer
Montreuil Saint-Omer
Saint-Omer Saint-Omer
Saint-Pol Béthune jusque la classe 1929.
Arras à partir de la classe 1930.

Les répertoires alphabétiques (ou abécédaires) numérisés, mis au net par les bureaux de la guerre pour chaque bureau et chaque classe (année de naissance + 20 = année de la classe) permettent de repérer le numéro matricule du soldat, et de demander à consulter le volume correspondant.

Attention ! Le numéro matricule n'est pas le numéro à l'incorporation (les livrets militaires mentionnent les deux). Un répertoire général de cette partie de la sous-série 1 R est disponible.

Les lois militaires de 1832, 1867, 1872 et 1889 ne prévoyaient pas que toute la classe formerait le contingent annuel : nombre de conscrits échappaient au service parce qu'ils avaient tiré un bon numéro ou bien en raison de leur situation familiale ou de leur profession. En outre le régime de la loi Niel (1867-1872) partageait la classe en deux : certains hommes étaient destinés au contingent à proprement parler, d'autres à une réserve immédiate appelée garde mobile, qui s'illustra en 1870-1871.

Sources complémentaires

Le lecteur pourra compléter ses recherches en consultant dans la salle de lecture du centre Mahaut-d'Artois :

  • les listes cantonales de tirage au sort (1812-1904),
  • les tableaux de recensement communaux et cantonaux,
  • les procès-verbaux du conseil de révision (à partir de 1881)
  • ainsi que les registres d’engagement et de rengagement volontaire (1818-1928), déposés auprès des tribunaux de première instance et classés pour cette raison en série U.

Les registres matricules sont consultables au  centre Mahaut-d'Artois à Dainville.
À noter que les répertoires des registres matricules des classes 1865 à 1930, ainsi que les feuillets des classes 1865 à 1921 sont consultables sur notre site internet, par la rubrique Archives en ligne.

Retrouver un état signalétique d’un combattant des armées françaises nés en Afrique du nord ou en Afrique Noire

Conscrits nés dans les pays d’Afrique du nord

Algérie

Conscrits nés en Algérie et recensés dans ce pays avant 1908, s’adresser aux
Archives d’Outre-Mer 
29 chemin du Moulin Détestat 
13090 AIX-EN-PROVENCE

Conscrits nés en Algérie avant 1901 et recensés en France, s’adresser aux
Archives départementales du lieu de recensement.

Maroc, Tunisie

Conscrits nés au Maroc et en Tunisie, s’adresser au
Centre des archives diplomatiques 
17 rue Casterneau 
44000 NANTES

Conscrits nés en Tunisie à partir de 1909, s’adresser aux
Archives départementales de Paris 
18 bd Sérurier 
75019 PARIS

Conscrits nés dans les anciennes colonies françaises d’Afrique Noire

S’adresser aux
Archives d’Outre-Mer 
29 chemin du Moulin Détestat 
13090 AIX-EN-PROVENCE

Retrouver le dossier d’un combattant de la Seconde Guerre mondiale, des guerres coloniales ou de la Guerre d’Algérie

Le conscrit a servi dans l’Armée de Terre, s’adresser au

Bureau central d’archives administratives militaires
Caserne Bernadotte
64023 PAU CEDEX

Le conscrit a servi dans l’Armée de l’Air, s’adresser au

Bureau des archives de la Réserve de l’Armée de l’Air (B.A.R.A.A.)
BP 02
21998 DIJON ARMEES

ou au Bureau central d’archives administratives militaires
Caserne Bernadotte
64023 PAU CEDEX

Le conscrit à servi dans la Marine, s’adresser au

Bureau Maritime des Matricules
BP 413
83800 TOULON ARMEES

Le conscrit a servi dans la Légion, s’adresser au

Musée de la Légion étrangère
Caserne Vienot
13400 AUBAGNE

L'Europe s'engage

archivespasdecalais.fr est cofinancé par l'Union Européenne. L'Europe s'engage en Pas-de-Calais avec le Fonds Européen de Développement Régional. (FEDER)

Vue en coupe d'un pont sous-marin.

copyright 2011 Pas-de-Calais le Département / Archives départementales | Mentions légales | Crédits