Archives - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Georges Carpentier : un célèbre boxeur, héros de la première guerre mondiale

Georges Carpentier, né le 12 janvier 1894 à Liévin, est repéré à l’âge de neuf ans par un professeur de gymnastique de Lens qui l’initie à la boxe française et l’inscrit à son premier championnat régional en décembre 1906. Passé professionnel en novembre 1908, il aborde la boxe anglaise et enchaîne les titres : champion de France et d’Europe des poids mi-moyens en 1911, champion d’Europe toutes catégories en 1913, il devient le premier Français champion du monde des mi-lourds en 1920. Le combat gagné par Jack Dempsey en 1921 l’empêche toutefois d’être sacré champion du monde toutes catégories. Il quitte la compétition en 1926 pour se consacrer à des activités aussi diverses que le cinéma, le music-hall ou la restauration. Il décède à Paris le 28 octobre 1975.

Des états de service exemplaires

Son état signalétique des services militaires met en lumière son courage pendant la première guerre mondiale : engagé volontaire le 8 août 1914, il choisit l’aviation (un premier baptême de l’air à Nice en mars 1913 l’ayant laissé enchanté) et est affecté au centre d’aviation de Saint-Cyr (Yvelines) où il prend des fonctions de… chauffeur automobile ! Il apprend enfin à piloter au camp d’Avord (Cher) et obtient son brevet de pilote le 24 mai 1915. Nommé sergent le 16 juillet, il survole, à plusieurs reprises et à basse altitude, la plaine champenoise et le secteur de Verdun afin de renseigner l’artillerie sur les positions ennemies. Sa bravoure lui vaut la croix de guerre avec palmes en 1915 ainsi que la médaille militaire l’année suivante.

État signalétique des services militaires de Georges Carpentier

Numéro matricule du recrutement : 105
Classe de mobilisation : 1914, Béthune
Nom : Carpentier
Prénoms : Georges, Benoît

Document dactylographié.

État signalétique des services militaires de Georges Carpentier. Archives départementales du Pas-de-Calais, 1 R 8292, matricule n° 105.

SIGNALEMENT
Cheveux blonds, Yeux bleus,
Front moyen, Nez rectiligne,
Visage rond,
Taille 1 mètre 80 centimètres
Degré d’instruction : 3

ÉTAT CIVIL
Né le 12 Janvier 1894 à Liévin canton
de Lens-Ouest, département du Pas-de-Calais, résidant :
À Paris, département
de la Seine, profession de boxeur

EXTRAIT
DÉCISION DU CONSEIL DE REVISION ET MOTIFS
Inscrit sous le n° 106 de la liste du canton de Lens est
Classé dans la 1ère partie de la liste en 1914 : Bon absent

DÉTAIL DES SERVICES ET MUTATIONS DIVERSES
Engagé volontaire pour la durée de la guerre
le 8 août 1914 à la mairie de Versailles
au titre du centre d’aviation de saint-Cyr.
Arrivé au corps le 9 août 1914. Passé
à la 31e section d’aviation au camp d’Avord
le 17 mars 1915. Breveté pilote le 24 mai 1915
n° 972. Nommé caporal le 10/06/1915. Nommé
sergent le 16 /07/1915. Hôpital de Viry-Châtillon
pour asthénie du 7 décembre 1916 au
15 janvier 1917. CSR de Clignancourt du
16 janvier 1917 au 27 janvier 1917, convalescence
du 27 janvier 1917 au 30 mai 1917.
À l’issue de sa convalescence, entré à
hôpital Buffon à Paris, pour asthénie
générale et amaigrissement le 31 mai 1917.
Sorti le 19 juillet 1917, hôpital temporaire
Grand Palais, Paris du 20 juillet 1917
au 13 octobre 1917. Hôpital auxiliaire
272 Paris du 14 octobre 1917 au 22 janvier
1918. Convalescence du 21 janvier 1918 au
22 mars 1918. Passé au 1er groupe d’aviation
le 21/03/1919. Envoyé en congé illimité le
26 janvier 1919. 3246/8 échelon par le dépôt
démobilisateur du 1er groupe d’aérostation
à Saint-Cyr. Se retire à Paris, 35 rue de Brunel.
Réaffecté à la base aérienne de Duguy, exécution
des prescriptions de la note n°732/2 mob. du
général commandant la 2e région aérienne du 15 mai 1939.
Passé au Bataillon de l’air 107 par note
n°1492/IM du général commandant la 2e région
aérienne en date du 8 septembre 1939.
RDC du Bataillon de l’air 104 le 13 septembre
1939. Rappelé à l’activité par mesure spéciale.
Arrivé au corps le 13 septembre 1939,
affecté à la 1e Cie de la BA n° 107. Détaché
au Bataillon de l’air n° 117 à compter du
29 septembre 1939 (note de service n° 1812/IM
de la 2e RA du 23 septembre 1939). Comme
moniteur-chef d’éducation physique. Aux
armées conformément aux prescriptions du
décret du 01/09/1939 art. 2 (JO du 13/09/1939)
à compter du 13 septembre 1939. Passé au
Bataillon de l’air 117 le 25 novembre 1939.
Démobilisé pour compter du 25/06/1940
(DM 133926) PM/7B du 09/09/1950).

CAMPAGNES
Contre l’Allemagne
Intérieures : 08/08/1914 au 02/02/1915
Aux armées cd : 03/02/1915 au 16/03/1915
Intérieures : 17/03/1915 au 14/06/1915
Aux armées cd : 15/06/1915 au 06/12/1916
Hôpitales : 07/12/1916 au 22/03/1918
Intérieures : 23/03/1918 au 11/11/1918

BLESSURES, CITATIONS, DÉCORATIONS, ETC.

Document dactylographié.

État signalétique des services militaires de Georges Carpentier. Archives départementales du Pas-de-Calais, 1 R 8292, matricule n° 105.

Médaille militaire.
Arrêté Ml du 15/11/1916
% n° 427 de la 4e armée du
18/11/1915 : Le 25 septembre 1915
n’a pas hésité à voler
par temps de brume
et de pluie à moins
de 200m au dessus des
lignes ennemies, a donné
en maintes circonstances
la preuve d’un sang froid
et d’une énergie remarquables,
ne rentrant jamais
que sa mission terminée
et souvent avec son avion
criblé de balles et
d’éclats d’obus.

% n°4067 D du 15/11/1916 :
Sergent pilote d’une très
grande habileté ; s’impose
à tous par la bravoure
et l’entrain avec lesquels
il exécute presque chaque
jour les missions les
plus périlleuses, s’est
particulièrement distingué
pendant l’attaque
du 26 octobre 1916 en
survolant les lignes à une
très faible altitude pendant
près de 4 heures
malgré les conditions
atmosphériques très
défavorables, faisant ainsi
preuve d’un complet mépris
du danger. Déjà cité à l’%
de l’armée.

CORPS D’AFFECTATION
Armées active : Centre d’aviation
de Saint-Cyr
1er groupe d’aviation
numéro matricule n° 2211

Disponibilité et réserve de l’armée active :
7e groupe ouvrier d’aviation
33 Régiment d’aviation Douai (PM)
5e groupe d’ouvriers d’aviation (pl A) […] 09/03/1926
Bataillon de l’air 104 à Duguy
Bataillon de l’air 107 PM le 10/05/1939, fin 08/02/1940

Armée territoriale et sa réserve :
Bataillon de l’air 117

LOCALITÉS SUCCESSIVES HABITÉES
(par suite de changements de domicile ou de résidence)
20/02/1928 : Paris, département de la Seine (résidence)
55 rue Pergolèse (16e)
01/12/34 : Paris, département de la Seine (résidence)
46, rue Fabert (7e)
28/09/83 : Mr le général
ESS. Chef du service historique
de l’Armée de l’air.
75997 PARIS. Armées.

Archives départementales du Pas-de-Calais, 1 R 8292.

Pour en savoir plus

Haÿ (G.), "Georges Carpentier", dans Les dossiers de Gauheria, numéro 4, 1993.