Archives - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Come l’Atrébate, un héros méconnu

Carte postale noir et blanc du géant Come sur son cheval blanc. Il porte un casque ailé sur de longs cheveux, une grande moustache, une cuirasse et tient dressée une lance. Une épée repose le long de sa jambe gauche.

"Le géant d'Arras. Come l'Atrébate, héros national de la lutte des Gaules contre Jules César". Carte postale en noir et blanc, 9 cm x 14 cm, [1960-1975], Drancourt, Syndicat d'initiative d'Arras. Archives départementales du Pas-de-Calais, 38 Fi 394.

Faisons "un pas de géant"… dans le monde des géants. Nous n’ignorons pas qu’Arras a depuis 1891 (date de leur naissance) les géants Colas et Jacqueline. Après moult péripéties pour leur survie, ils arpentent toujours les rues d’Arras grâce aux jouteurs. Ce n’est malheureusement pas le cas pour notre troisième géant, Come l’Atrébate. Né en 1955, il apparaît pour la première fois le 28 août de la même année lors du défilé carnavalesque des fêtes d’Arras.

Comnius, roi des Atrébates

Il ne s’agit point cette fois d’un personnage de légende, mais d’un héros national de la lutte des Gaules contre Jules César. À l’époque de l’invasion par les légions romaines, Come l’Atrébate combat sous les murs d’Alésia et rallie tous ceux qui se dressent contre la domination étrangère. Commius, puisque c’est ainsi qu’il se nomme, est l’un des derniers à déposer les armes lors de la soumission de la Gaule. Valeureux guerrier et roi des Atrébates, il est considéré en 1955 comme l’un des premiers résistants et il était tout à fait normal qu’Arras l’honorât.

Come l’Atrébate est imposant, et ses dimensions sont à la mesure de sa personnalité. Le nouveau géant est présent à cheval, l’ensemble solidement fixé sur une vaste plate-forme, tiré par un puissant tracteur.

Come, géant d'Arras

La confection du géant et de sa monture demande plusieurs mois de travail minutieux. Come est, par sa structure, très majestueux. La tête ne mesure pas moins de 2.25 m de haut sur 1.50 m de large et 1.40 m de long. Quant au cheval, ses mensurations sont : 4 m de long sur 1.93 m de large et 2.94 m de haut. La tête, y compris l’encolure, atteint 2.40 m de long sur 1.30 m de large et 1.30 m de haut.

De son bras articulé, Come l’Atrébate salue la foule pour la dernière fois en 1979.

Une question reste à élucider : qu’est-il devenu ? Remisé jadis dans le recoin de l’aile gauche de la cour du musée d’Arras, lui aussi aurait peut-être mérité, s’il est toujours vivant, un relooking et la reconnaissance arrageoise, tout comme Colas et Jacqueline.

Sources

La Voix du Nord, 16, 20 et 25 août 1955. Archives départementales du Pas-de-Calais, PG 231/59.

Commentaires (4)

Atrebate

Ne dénigrez pas notre héros

Le 20 septembre 2021 à 13h37

MINCOIN TED

pour le retour de come

Le 20 novembre 2011 à 10h50

Dziadek Maryse

Merci pour ce regain d'intérêt et préservons nos racines.Un article très intéressant et fort détaillé sur l'un des plus farouches chefs gaulois.

Le 20 juillet 2011 à 19h11

Anonyme

Article intéressant, mais un peu dithyrambique. N'oublions pas qu'avant d'être "l'un des premiers résistants", Commios a été désigné roi par Jules César et lui a été loyal pendant plusieurs années (cf. La guerre des Gaules).

Le 04 juillet 2011 à 20h23