Archives - Pas-de-Calais le Département
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Indisponibilité du parking et fermeture lundi 13 septembre

Pour raison de service, les salles de lecture respectives des centres Mahaut-d’Artois à Dainville et Georges-Besnier à Arras seront exceptionnellement fermées le lundi 13 septembre matin. Elles rouvriront leurs portes à 14 heures.

En raison de l’organisation des Journées européennes du patrimoine qui se dérouleront les 18 et 19 septembre prochains, le parking du centre Mahaut-d’Artois ne sera pas accessible au public entre le 14 et le 22 septembre. Il vous sera possible de garer votre véhicules le long de la rue du 19-mars-1962 ou sur les stationnements situés avenue de l’Hippodrome.

Nous vous remercions de votre compréhension.

Une passion pour la faïence

Photographie noir et blanc avec rehauts de couleurs d'une enseigne en faïence et fer forgé représentant un pierrot jouant de la guitare, la tête levée vers une lune souriante. En dessous, on lit: "Au Clair de la lune".

"Au clair de la lune", photographie extraite des dépôts de marques, dessins et modèles du greffe du tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer [1930]. Archives départementales du Pas-de-Calais, 6 U 2/752.

Production de la faïencerie Géo Martel, l’enseigne se démarque de la fabrication de carreaux artistiques et d’objets divers des différentes manufactures de Desvres et témoigne de cette spécialité. Les documents présentés sont des photographies argentiques en noir et blanc travaillées avec des rajouts de couleurs. Il s’agit d’enseignes en fer forgé et en faïence stannifère, élaborées par Georges Martel dit "Géo Martel" (1872-1942).

Origines de la faïence

L’origine du mot faïence provient du nom d’une ville italienne, Faenza. La faïence stannifère est une terre cuite à pâte argilo-calcaire poreuse recouverte d’un émail blanc opaque. Sa différence avec la porcelaine est qu’elle n’est pas translucide.

La fabrication de la faïence existe depuis l’Antiquité, d’abord au Moyen et Proche-Orient, puis par exportation en Europe. En France, c’est au XVIIIe siècle qu’elle connaît un grand essor. Au moment où le royaume traverse une crise financière. À cet effet, Louis XIV impose une taxe supplémentaire. Il rend obligatoire la fonte de la vaisselle de luxe (or et argent) et propose de trouver un autre matériau de remplacement présentant à la fois un coté pratique et un certain raffinement artistique.

La faïencerie Géo Martel

En 1900, Georges Martel rachète à Gaëtan Level une manufacture de céramique située à Desvres, spécialisée dans la reproduction de pièces anciennes (Rouen, Delft, Nevers). La première guerre mondiale amène l’arrêt de la production de faïences, car la plupart du personnel ainsi que Georges Martel lui-même sont mobilisés. Il faut attendre l’intervention de Madame Martel-Legrand dans le courant de l’année 1916 pour remettre la fabrique en marche.

Bien que Georges Martel soit reconnu dans le monde entier, la guerre a modifié son réseau commercial et de nouvelles orientations s’imposent. Il faut faire évoluer la production, principalement pour le territoire français, en créant de nouveaux décors de style "art nouveau", de nouvelles formes, tout en continuant la reproduction des faïences anciennes, qui a fait sa réputation.

Pour maintenir son entreprise, il propose alors chaque année des collections originales à ses clients. En 1927, il travaille en parallèle avec des ateliers de ferronnerie d’art, où la forme et les décors sont réalisés à la main.

Photographie noir et blanc avec rehauts de couleurs d'une enseigne en faïence et fer forgé représentant un chat au dos rond surmonté d'une lune grimaçante. En dessous, on lit: "Au chat bossu".

"Au chat bossu", photographie extraite des dépôts de marques, dessins et modèles du greffe du tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer [1930]. Archives départementales du Pas-de-Calais, 6 U 2/752.

Photographie noir et blanc avec rehauts de couleurs d'une enseigne en faïence et fer forgé représentant une corbeille en osier remplie de fleurs. En haut et à gauche, on lit "Au panier fleuri".

"Au panier fleuri", photographie extraite des dépôts de marques, dessins et modèles du greffe du tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer [1930]. Archives départementales du Pas-de-Calais, 6 U 2/752.

Malheureusement, les problèmes économiques, sociaux et politiques de notre temps ont raison de la manufacture, qui ferme définitivement ses portes en avril 2003. L’enseigne en faïence figure cependant encore parmi les nombreuses décorations dans la commune de Desvres.

Et enfin c’est sa grande culture, son amour de l’art, sa rigueur et son acharnement au travail qui en font un grand faïencier exigeant et passionné (Rita Martel-Euzet, dans Des Boulongne à Géo Martel, deux siècles de carreaux (1806-2003) à Desvres. Une faïencerie , deux siècles, trois familles).

Sources

  • Martel-Euzet (Rita), Géo Martel faïencier. Jouy, un décor dans son temps, 2007, 96 pages
  • Martel-Euzet (Rita), Des Boulongne à Géo Martel, deux siècles de carreaux (1806-2003) à Desvres. Une faïencerie , deux siècles, trois familles, Beauvais, éd. du Mont Hulin, 2009, 179 pages
  • Martel-Euzet (Rita), Géo Martel, scupltures en faïence. Desvres. Beauvais, éd. du Mont Hulin, 2011, 311 pages